l'homme qui s'ennuyait

#métaphore , #tabac , #drogue , #alcool , #jeux vidéos , #addiction au sexe , #cannabis , #shit , #THC , #CBD , #CBN , #THCV , #cannabinoide , #benzodiazepine , #MDMA , #cocaine , #heroine , #opioide

Il était une fois un homme qui vivait librement parmi les siens. Sa vie était douce, et il était aimé et respecté, aussi bien de sa famille que de ses amis, ses collègues. Il était en pleine forme. Mais comme il vivait comme ça depuis très longtemps, il commença à s’ennuyer.

Un jour, il y eu le passage de ce représentant de commerce, qui proposait de gagner gratuitement un voyage magnifique dans un beau pays lointain en jouant simplement à une loterie, dont le prix de chaque billet représentait une somme très modeste. Et pour bien montrer sa bonne fois, le commercial lui offrit une journée de voyage, gratuit.

L’homme fut immédiatement séduit. Quel pays magnifique ! Et comme il se sentait bien, plus fort, plus calme ! Alors il commença à acheter des billets de loterie pour retourner dans ce pays enchanteur.

Mais au bout du septième voyage, il se trouva enfermé dans ce pays qui n’était en fait qu’une prison déguisée par un mauvais génie. Ce génie avait besoin de monde pour creuser un trou énorme dans la terre, sombre, sans lumière, et ainsi il piégeait des personnes en pleine santé pour les faire travailler à son compte.

Il était maintenant enchainé dans cette prison, sans espoir de revoir jamais les siens. Et à creuser ce trou sans fin. Ils étaient beaucoup comme lui, des femmes et des hommes, à creuser dans ce puit d’enfer. Et pour être sûr que ses prisonniers ne partent pas, le mauvais génie leur a accroché un boulet aux pieds.

Décidemment, ce génie était vraiment méchant à tel point qu’il s’amusait à leur faire miroiter une sortie, toute petite, toute en haut du puit. Et eux qui creusaient, et plus ils creusaient, plus ils s’en éloignaient. Plusieurs ont essayé de rejoindre la sortie, mais en gravissant la pente, le génie l’avait huilé ! Ils glissèrent et retombèrent au fond du puit, et continuaient à creuser dans le noir.

Lui-même a essayé, et comme les autres, il a échoué. Alors il continu de creuser dans le noir, à s’enfoncer.

Et un jour, en creusant, il découvrit une pâte très collante, et cela lui donna une idée, lui qui était très bricoleur. Il imagina de mettre cette pâte collante sous ses chaussures pour gravir la pente ! il fit un test : ça accrochait. Génial ! Joignant le geste à l’idée, aussitôt dit, aussitôt fait. Et il commença l’ascension. Et comme il était prévoyant et prudent, il prit aussi une réserve de colle sur lui dans un sac.

Il s’élança prudemment, de peur d’alerter le génie. Mais celui-ci était tellement sûr de lui qu’il dormait en ronflant, laissant les prisonniers sans surveillance.

En s’aidant des mains et grâce à sa ruse, il arriva tout en haut. La porte était ouverte et c’est rapidement qu’il franchit le seuil de la liberté.

De l’autre côté, il retrouva immédiatement sa vie d’avant, qui lui sembla tellement belle et magnifique, pure et légère, qu’il se fit la promesse de ne plus jamais écouter les bonimenteurs.

En savoir plus

avec l'hypnose, est-ce que je vais perdre le contrôle ?

#hypnose , #perte de contrôle , #confiance , #garder le contrôle , #eaubonne , #perdre le contrôle sous hypnose , #peur de l hypnose , #peur de perdre le contrôle , #j ai besoin d être rassuré avec l hypnose , #comment avoir confiance avec l hypnose

Encore hier soir, une question habituelle de mes clients : "sous hypnose, j'ai peur de perdre le contrôle, comme ce qu'on voit dans les spectacles. J'en ai même vu qui se prenaient pour une poule !"

Et c'est du spectacle. 

En hypnose, c'est vous qui avez le contrôle. Je ne vais faire "que" vous autoriser à reprendre vraiment tous les contrôles. Et pour vous en convaincre, nous commencerons par des tests de suggestibilités, comme les doigts qui se rapprochent, ou les poids-ballons. Ceci pour vous prouvez que c'est vous qui décidez. Et pas moi.

Sous hypnose, vous allez vous détendre, tout en augmentant votre vigilence et votre conscience de vous. A aucun moment vous ne dormirez. Vous allez travailler dans un état de conscience modifiée, un peu comme dans un rêve, mais éveillé.

Je vais vous accompagner pour libérer votre partie inconsciente, votre petite voix intérieure qui a tant de mal à s'exprimée, tant elle est muselée par le conscient, les habitudes, les freins, les convenances, etc.

Et votre petite voix intérieure va trouver seule les bonnes réponses. Attendez-vous à être surpris ! et par vous-même.

Alors non, définitivement non, l'hypnothérapeute n'a aucun pouvoir, si ce n'est celui de vous libérer des entraves que le conscient a crée.

En savoir plus

la soupe de la confiance

#hypnose eaubonne , #confiance , #estime de soi , #confiance en soi , #amour de soi , #peur des autres , #générosité , #altruisme , #voir la vie en rose , #la bouteille à moitié pleine , #bouteille à moitié vide , #perte de confiance , #manque de confiance


Il était une fois un village ou les habitants n’aimaient pas les étrangers. C’était un temps difficile, une période de famine. Des soldats en armures détruisaient les récoltes pour chasser … Le représentant du seigneur venait réclamer l’impôt sous forme d’argent, de blé, de pain, ou de tout autre bien. Et les catastrophes naturelles, le gel, les inondations….faisaient des ravages. Comme il n’y avait pas grand-chose à manger dans le village, chacun surveillait son voisin, le jalousait dès qu’il avait le sentiment qu’il avait juste un peu plus ! La méfiance régnait entre les villageois. Alors chacun cachait ses biens, de peur qu’on vienne les lui prendre.

Un jour un étranger arrive dans ce village dont les habitants sont si malheureux. Les villageois se demandent qui est ce personnage, qui n’a pas l’air d’un paysan,  ni un soldat, ni un noble, ni un moine…peut être un vagabond ou un camelot itinérant ? Il ne porte sur lui qu’un petit sac. A son passage les regards se détournent et on claque la porte. L’étranger va s’assoir près du puits et ne bouge plus. Voyant cela le chef du village lui dit : « Mon gars, y a rien pour toi ici, passe ton chemin »

« Je suis fatigué » répond l’étranger, « il n’y aurait pas une grange où je pourrais dormir ? » ; « Y a rien pour toi ici mon gars, passe ton chemin, il ne nous reste rien à manger » dit le chef de village. « Mais il n’y a aucun problème, car c’est moi qui vais vous nourrir, toi et tout le village s’il veut venir »

Le chef de village regarde l’étranger et son sac, assez gros pour contenir quelques pommes. « Comment comptes tu nourrir le village avec tes quelques pommes ? » L’étranger ouvre son sac pour montrer qu’il ne contient que trois cailloux  bien polis, du genre de ceux qu’on trouve dans le lit des rivières. « Regardes les dit l’étranger, ils sont beaux n’est ce pas ? Et ils sont magiques, comme tu le verras tout à l’heure. Je n’ai besoin que d’une grande marmite pleine d’eau et d’un petit feu pour faire chauffer l’eau ».

Le chef est fort méfiant mais il se dit qu’après tout il n’y a rien à perdre. Alors il demande aux villageois qui voudraient amener une grande marmite. Une vieille dame qui n’a rien perdu de la conversation tend alors une marmite, le fils du forgeron tire plusieurs sauts d’eau du puits pour la remplir pendant que son père allume un feu. Tout le village est là, par curiosité, pour se moquer, ou par espoir.

« Il me faudrait aussi une louche » dit l’étranger et une main lui tend rapidement une grande louche en bois. Il jette alors les trois galets dans la marmite, touille un peu, et goûte. «Voilà une très bonne soupe de galets…nous allons nous régaler ».

« Elle est bonne ? » demande le chef tout surpris. « Excellente….quoi qu’avec quelques herbes aromatiques, elle serait encore meilleure ». Aussitôt la femme d’un paysan, dit « j’en ai  chez moi » Et elle en ramène quelques bouquets garnis.

« Ah voilà, qui est parfait » dit l’étranger en goûtant à nouveau la soupe comme on le ferait d’un bon vin. « C’est ça, il faudrait un arrière fond de pomme de terre, et cette soupe serait un régal ». « Il me reste quelques vieilles pommes de terre » dit un autre paysan » je vous les ramène ». L’étranger goûte de nouveau la soupe et dit « ça lui donne un très bon goût, vous allez aimer ! ».

Puis il dit « j’ai fait cette soupe de cailloux pour un seigneur et il avait fait ajouter d’autres légumes, des navets, des carottes, un peu de blé, il a aussi ajouté un morceau de lapin ». Les villageois se regardent. Le chef dit « nous pourrions manger comme des seigneurs ». Quelques navets apparaissent, puis des carottes, un sac de blé, puis un demi lapin apporté par le chasseur du village.

L’étranger goûte alors la soupe dont la bonne odeur embaume l’air et quand il fait « mmhmhm… », tout le monde le croit. « Je crois que si nous avions un peu de sel et un peu de poivre nous pourrions la déguster dès à présent ! ». Une petite fille lui tend alors les condiments. « De la part de mes parents monsieur ! »

Cette nuit là, tout le monde mange à sa faim. Il y a des rires, il y a des chants, il y a de la danse. Et au petit matin quand l’étranger reprend la route de l’ouest tout le village dort encore.

En savoir plus

« Avoir »… oui, mais quoi ?

#être et avoir , #argent

Un jour, le père d'une très riche famille amène son fils à la campagne pour lui montrer comment les gens pauvres vivent.

 Ils passent quelques jours dans la ferme d'une famille qui n'a pas beaucoup à leur offrir.

 Au retour, le père demande à son fils : « As-tu aimé ton séjour ? »

 -      C'était fantastique papa !

-      As-tu vu comment les gens pauvres vivent ?, demande encore le père.

-      Ah oui !, répond le fils.

-      Alors qu'as-tu appris ?

 Le fils lui répond :

  • « J'ai vu que nous n'avions qu'un chien alors qu'ils en ont quatre.
  • Nous avons une piscine qui fait la moitié du jardin et ils ont une grande crique.
  • Nous avons des lanternes dans notre jardin et eux ont des étoiles partout dans le ciel.
  • Nous avons une immense galerie à l'avant et eux ont l'horizon.
  • Nous avons un domaine mais eux ont des champs à perte de vue.
  • Nous avons des serviteurs alors qu'eux servent les autres.
  • Nous achetons nos denrées et eux les cultivent.
  • Nous avons des murs autour de la propriété pour nous protéger. Eux ont des amis qui les protègent. »

 

Le père en resta muet.

 Le fils rajouta : « Merci Papa de m'avoir montré tout ce que nous n'avons pas. »

 Trop souvent nous oublions ce qui nous est acquis pour nous morfondre sur ce que nous n'avons pas.

 Ce qui est un objet sans valeur pour l’un peut très bien être un trésor pour un autre. Ce n'est qu'une question de perspective.

 C'est à ce demander ce qui arriverait si on rendait grâce pour tout ce que nous avons au lieu d'en vouloir plus.

 Apprenez à apprécier ce que vous « avez » !

En savoir plus

L'âne tombé au fond du puits

#hypnose , #coaching , #résilience , #ce qui nous renforce , #se sentir au fond du puits , #estime de soi , #eaubonne , #grandir , #confiance en soi , #image de soi , #affirmation , #s'affirmer , #amour de soi , #reiki , #pnl , #tout se fait avant 6 ans , #redonner de la confiance , #se reconstruire

Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits. L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire. Finalement, il décida que l'animal était vieux et le puits devait disparaître de toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne. la solution était de boucher le puits. Il invita tous ses voisins à venir et à l'aider. Ils saisirent tous une pelle et commencèrent à enterrer l'âne dans le puits. En réalisant ce qui se produisait l'âne se mit à crier terriblement.

Puis à la stupéfaction de chacun, il se tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier jeta un oeil dans le fond du puits et fut fort étonné de ce qu'il y vu. Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne avait fait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.

Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus.
Bientôt, chacun fut stupéfié de voir l'âne sortir du puits et se mettre à trotter!!!"

Une histoire de résilience :  nous pouvons parfois avoir le sentiment d'être au fond du puits ou que quelqu'un cherche à nous y mettre, or, passé le temps des lamentations sur notre triste sort, nous pouvons reprendre la pleine responsabilité de nos décisions. Alors n’abandonnez jamais : secouez-vous et avancez !

En savoir plus

les outils du menuisiers

#hypnose , #coaching de vie , #eaubonne , #tabac , #poids , #qualité de vie , #confiance , #estime de soi , #val d'oise , #métaphore , #hypnose eaubonne

Un menuisier avait un bel atelier où il exerçait son métier avec amour.

Un jour, en l’absence du patron, les outils se réunirent en grand conseil. La séance fut longue et animée et parfois même véhémente. Il s’agissait d’exclure de l’honorable assemblée un certain nombre de membres. L’un d’eux prit la parole : « Nous devons expulser notre sœur la scie, parce qu’elle déchiquette tout et fait grincer les dents. Elle a le caractère le plus mordant de toute la terre! ». Un autre intervint : « Nous ne pouvons pas garder parmi nous notre frère le rabot. Il a un caractère coupant et tatillon au point d’éplucher tout ce qu’il touche »

« Frère marteau, protesta un autre outil, a un sale caractère, lourdeau et violent. C’est un vrai cogneur. Sa façon de battre sans cesse jusqu’à taper sur les nerfs de tout le monde, est plus que choquante. Chassons-le! ». « Et les clous? Peut-on vivre avec des gens piquants? Qu’ils s’en aillent tous! Sans parler de la lime et de la râpe. Leur compagnie est cause de continuelles frictions. Chassons aussi le papier de verre : il ne semble exister que pour égratigner son prochain! »

"et le mètre ?, celui-ci passe sont temps à tout mesurer, comme si lui seul comptait !"

Le marteau prit la parole et dit "chassons le tournevis, qui tourne beaucoup avant de servir à quelque chose !"

Ainsi débattaient avec de plus en plus d’animosité les outils du menuisier. Ils parlaient tous en même temps. Le marteau voulait expulser la lime et le rabot qui, à leur tour, voulaient se débarrasser de clous et du marteau. Et ainsi de suite. A la fin de la séance, tout le monde avait exclu tout le monde.

La réunion fut brusquement interrompue par l’arrivée du menuisier. Tous les outils se turent quand ils le virent s’approcher de son établi.
L’homme prit une planche qu'il mesura avec le mètre, et la scia avec la scie mordante. Il la rabota avec le rabot qui pèle tout ce qu’il touche. Sœur la hache, qui blesse cruellement, sœur la râpe à la langue rugueuse, frère papier de verre qui gratte et égratigne: tous entrèrent en action, l’un après l’autre, l’un avec l’autre. Le menuisier prit ensuite les frères clous au caractère piquant ainsi que le marteau qui frappe et percute. Il se servit de tous ses outils avec leurs défauts, leur caractère insupportable et, grâce à eux tous, il fabriqua un berceau. Un magnifique berceau pour accueillir un bébé qui allait naître. Puis il attaqua son dernier projet: un bateau qui allait permettre de mener à bon port des gens éloignés les uns des autres par un océan de préjugés.

Quand le menuisier sortit, l’assemblée renouvela la délibération.

La scie prit la parole en disant :

« Mesdames et Messieurs, il a été démontré que nous avons tous des défauts, mais le menuisier travaille avec nos qualités. C’est ce qui nous rend précieux. Ne pensons pas à ce que nous avons de mauvais et concentrons-nous dans l’utilité de nos qualités ! »

L’assemblée trouva alors que le marteau était fort, que le tournevis unissait avec force, que le papier de verre était spécial pour chasser la rugosité et elle observa que le mètre était précis et exigeant.

Ils se sont sentis alors une équipe capable de produire des choses avec qualité.

Ils se sont sentis fiers de leurs forces et de pouvoir travailler ensemble.



En savoir plus

L’histoire de la fougère et du bambou

#estime de soi , #confiance , #changement , #prendre son temps , #perdre du temps pour en gagner , #coaching eaubonne , #hypnose eaubonne , #coaching de vie , #retrouver le sourire , #bâtir sur des fondations solides

C’était un jour tout à fait ordinaire lorsque j’ai décidé de tout laisser tomber… Un jour, je me suis avoué vaincu… j’ai renoncé à mon travail, à mes relations, et à ma vie. Je suis ensuite allé dans la forêt pour parler avec un ancien que l’on disait très sage. "Pourrais-tu me donner une bonne raison pour ne pas m’avouer vaincu ? Lui ai-je demandé."; "Regardes autour de toi, me répondit-il, vois-tu la fougère et le bambou ?" "Oui, répondis-je."; "Lorsque j’ai semé les graines de la fougère et du bambou, j’en ai bien pris soin. La fougère grandit rapidement. Son vert brillant recouvrait le sol. Mais rien ne sorti des graines de bambou. Cependant, je n’ai pas renoncé au bambou.

– La deuxième année, la fougère grandit et fut encore plus brillante et abondante, et de nouveau, rien ne poussa des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.
– La troisième année, toujours rien ne sorti des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.
– La quatrième année, de nouveau, rien ne sorti des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.
– Lors de la cinquième année, une petite pousse de bambou sorti de la terre. En comparaison avec la fougère, elle avait l’air très petite et insignifiante.
– La sixième année, le bambou grandit jusqu’à plus de 20 mètres de haut. Il avait passé cinq ans à fortifier ses racines pour le soutenir. Ces racines l’on rendu plus fort et lui ont donné ce dont il avait besoin pour survivre.
– Savais-tu que tout ce temps que tu as passé à lutter, tu étais en fait en train de fortifier tes racines ? Dit l’ancien, et il continua…
– Le bambou a une fonction différente de la fougère, cependant, les deux sont nécessaires et font de cette forêt un lieu magnifique.
– Ne regrettes jamais un jour de ta vie. Les bons jours t’apporteront du bonheur. Les mauvais jours t’apporteront de l’expérience. Tous deux sont essentiels à la vie, dit l’ancien, et il continua… Le bonheur nous rend doux. Les tentatives nous maintiennent forts. Les peines nous rendent plus humains. Les chutes nous rendent humbles. Le succès nous rend brillants…

Après cette conversation, j’ai quitté la forêt et j’ai écrit cette histoire surprenante. J’espère que ces mots vous aideront à garder la foi et à ne jamais abandonner. Ne renoncez jamais, en aucun cas !
Ne vous dites pas à quel point le problème est grand, dites au problème à quel point VOUS êtes grand.
Si vous n’obtenez pas ce que vous désirez, ne perdez pas espoir, qui sait, peut-être que vous êtes juste en train de fortifier vos racines.

« La résilience est la capacité à faire face aux adversités de la vie, transformer la douleur en force motrice pour se surpasser et en sortir fortifié. Une personne résiliente comprend qu’elle est l’architecte de sa propre joie et de son propre destin. »

En savoir plus

poids : apprenez à parler positif !

#hypnose , #thérapie , #sexothérapie , #pnl , #reiki , #poids , #ligne , #confiance , #estime de soi , #communication , #langage positif , #image , #eaubonne , #soisy , #ermont , #enghien , #st leu , #surcharge pondérale

« je veux perdre du poids ! »


C’est avec cette phrase que M. Maxime est venu me voir. Et moi de lui répondre « que se passe t’il quand vous perdez vos clés ? Vous les cherchez et vous les retrouvez ! C’est pareil pour les kilos ».

Grande interrogation dans ses yeux. Les premières oreilles à entendre vos mots sont les vôtres. Alors autant prononcer les mots justes. Donc M. Maxime apprend à parler positif. Du coup, il veut retrouver la ligne, retrouver son souffle, marcher sans douleur aux genoux, etc. Son regard change.


Voici un exemple de langage positif et de ses influences directes sur notre corps. 

Il commence à visualiser la silhouette qu’il veut obtenir. Et la séance continue, en lui faisant superposer mentalement ses silhouettes actuelles et désirées, puis explorer les moyens nécessaires pour y parvenir. Car M. Maxime connait déjà tout. Au fil des années, il a essayé tous les régimes. Il a déjà perdu et repris son poids, avec des bonus !

Et ainsi, le travail a pu commencer sur des bases saines.

 

Apprenez à parler positif !

positif hypnose poids minceur PNL sexothérapie pouce coeur
En savoir plus

"j ai mal en faisant l amour"

#sexologie , #sexologue , #hypnothérapeute , #eaubonne , #hypnose , #anéjaculation , #anorgasmie , #dyspareunie , #Éjaculation , #féminité , #impuissance , #lubrification vaginale , #ménopause , #vaginisme , #sexothérapie , #sexothérapeuthe , #sexologue eaubonne , #érection

Ce n'est pas une vie. 

Partout à la télé, au cinéma, Mme Martine G voit des couples qui s'enlacent et qui vivent pleinement un amour physique épanouissant. Et elle est à l'opposé de tout ça. Elle aime son mari, et pourtant chaque rapport est douloureux, pénible. Rien n'y fait. Son corps se ferme, refuse de s'ouvrir, ou alors si peu, si mal, que ça fait mal. Et parfois elle lui fait mal aussi. 

Et ce n'est pas facile d'en parler. S'en est-il rendu compte ? Peut-être pas. C'est exactement ce que vit Mme Martine G. Elle serre les dents. Aucun plaisir ne monte, aucune joie, rien de ce qui est censé être naturel ne vous comble de bonheur. Que de la douleur. En ajoutant apprehension de la prochaine fois.

Quand elle est venue me voir, elle a rassemblé tout son courage pour appeler. Les premiers mots ont été difficiles. Et puis la relation s'est installée. La confiance aussi. Ensemble et sous hypnose, elle a repris confiance en elle, explorée de nouveaux chemins, et elle a choisi celui qui lui convenait le mieux. 

Je mets toute mon expérience de sexologue pour vous apprendre les mécanismes de blocage, et surtout ceux du déblocage

Je vous montrerai comment revenir à une vie sexuelle épanouie en reprenant le contrôle de votre corps.

Car aujourd'hui est le premier jour de votre nouvelle vie


sexologie hypnose problème sécheresse
En savoir plus

vous avez des acouphènes ?

#acouphène , #sexotherapie , #thérapie , #hypnothérapie , #hypnose , #mal aux oreilles , #bruit dans la tête , #eaubonne , #val d oise , #pnl , #bruit insupportable , #maux de tête , #migraine

Ce bruit dans la tête vous rend dingue. Ces sifflements vous empêchent de croquer la vie à pleines dents. Les acouphènes sont insupportables, et c'est bien compréhensible. Mais ce son n'existe pas. Il n'est pas issu d'une onde sonore. C'est "juste" cérébral, ça se passe dans votre tête. Et partout vous entendez le même discours : on ne peut rien n'y faire. 

Et si on utilisait les sous-modalités pour les faire disparaître ?

ça vous paraît dingue ?

Imaginez que vous avez un bouton, et que vous baissiez ce son inexistant qui vous rend fou...

Et si aujourd'hui était le premier jour de votre nouvelle vie ? 

acouphène mal de tête hypnose
En savoir plus